Curls Power!

Hey  Happy Curls !

J’espère que vous me lisez bien au chaud en dégustant un excellent chocolat chaud, ou quelconque autre breuvage brûlant qui vous procure de la joie. Au mois de décembre, je vous donnais quelques conseils pour se lancer dans une transition capillaire vers le naturel.

Dans l’article d’aujourd’hui, j’aimerais vous partager le témoignage des expériences de Mélissa et Selver, deux chouettes têtes à bouclettes qui se sont prêtées au jeu de m’en dire un peu plus sur cette étape importante de leur vie.

Mélissa, biennoise, artiste dans l’âme  

Q : Mélissa, te lissais-tu beaucoup les cheveux avant ta transition?

R : Oui, avant je me lissais les cheveux tous les jours. Je me levais une heure en avance rien que pour ça. J'ai eu ce rituel pendant environ 4 ans, car à ce moment-là, j'étais la seule fille de ma classe avec des cheveux pareils, et inconsciemment j'avais envie d'être comme les autres.

Q : Pourquoi as-tu décidé d'arrêter?

R : Un jour, mon copain m'a vue avec les cheveux "bouclés" (pas vraiment puisqu'ils étaient tellement cassés à force d’utiliser le fer à lisser et les tentatives de lissages brésiliens) et il m'a demandé pourquoi je les lissais alors que j'avais de si beaux cheveux. Après ses paroles, je n'ai plus touché au fer à lisser…enfin seulement lors d'occasions telles Noël ou des anniversaires.

Q : Du coup, c'est ton amoureux qui a déclenché ta transition ?

R : Ce qui a déclenché ma transition c'est...l'amour? Je me suis dit que si mon copain me préférait comme ça, alors j'allais essayer. Et d'ailleurs, je le remercie parce qu'aujourd'hui je n'arrive même plus à me regarder dans la glace avec les cheveux lisses! J'ai l'impression que ça m'aplatit la tête (Rires).

Après tant d'années, j'ai rencontré mes cheveux et j'ai appris à les aimer.

Q : Quel a été ta première action vers le naturel ?

R : Je me suis rendue chez la coiffeuse. J'avais les cheveux un peu plus bas que la poitrine et j'ai coupé jusqu'au menton. Plusieurs fois, pendant une année et demie et là...surprise! Après tant d'années, j'ai rencontré mes cheveux et j'ai appris à les aimer. Avant de les lisser, j'avais des cheveux ondulés et des boucles allongées. Certainement à cause des hormones, mes cheveux formaient désormais des boucles très définies et assez petites.

Q : Dis-moi, est-ce que ça été dur ? Est-ce que tu as craqué ? Je me demande par là si tu les as relissé ?

R: Je n'ai pas craqué. J'avais un but et je ne voulais pas casser tous les efforts que j'avais fait en essayant de me rendre tous les 3 mois chez la coiffeuse pour prendre soin un maximum de mes cheveux. Je faisais des soins et des masques : j'utilisais des crèmes hydratantes après avoir lavé mes cheveux, je mettais de l'huile...bref c'était vraiment très important pour moi que cette transition se passe au mieux et que mes cheveux restent soignés jusqu'au bout.

Je n'ai pas craqué. J'avais un but et je ne voulais pas casser tous les efforts que j'avais faits.

Q : Si tu avais un conseil pour tou-s-tes les ondulé-e-s, ça serait lequel?

R : Mon conseil pour passer cette étape, c'est de penser au résultat. Moi qui adore les changements, j'ai juste découvert des cheveux que j'ai appris à aimer. Et je les adore! Pour rien au monde, je ne retournerais en arrière. Mes cheveux sont qui je suis, mon caractère, mon identité. Vive le naturel, be a happy curl!

Notre conseil pour Mélissa:

L'huile d’argan de la marque Shea Moisture pour sceller l'hydratation des cheveux et soigner ses pointes. 

Son + : On peut aussi l'utiliser pour la peau!  

        

 

 

Selver, lausannoise, journaliste passionnée

Q : Selver, peux-tu m’expliquer ce qui t’as motivée à laisser tes cheveux au naturel?

R: J'ai une double motivation en fait. J’en avais marre de bousiller mes cheveux à coup de mousse coiffante et je devais gagner du temps le matin.

J’ai arrêté de me laver les cheveux tous les jours.

Q : Quel a été le premier geste ou la première habitude que tu as adopté ?

R : J’ai arrêté de me laver les cheveux tous les jours. Et j’ai totalement arrêté de mettre de la mousse pour les boucler. Ça a été le premier geste.

Q : Est-ce qu'aujourd'hui, ta texture de cheveux et leur rendu te plaisent?

R : Le rendu est plutôt moyen. Je trouve toujours plus joli avec la mousse mais j’avais l’impression que le produit rendait ma chevelure plus sèche, en réalité, je ne vois pas vraiment de changement. J’ai surtout le soulagement de mettre moins de produit sur moi, ça me fait du bien.

Pour ce qui est de trouver un shampoing non agressif, j’aimerais bien…mais je n’ai pas encore mis la main dessus!

Q : Du coup, t'es-tu intéressé à mettre des produits naturels, par exemple à nourrir tes pointes avec de la graisse de coco ou trouver des shampoings non agressifs?

R : Oui je les nourris déjà avec de la graisse de coco régulièrement. Pour ce qui est de trouver un shampoing non agressif, j’aimerais bien…mais je n’ai pas encore mis la main dessus! Je t’avoue que ça me fait un peu peur de le faire maison (je n’ai pas envie de perdre mes cheveux à cause d’un produit mal choisi).

Q : Peux-tu me dire s'il y a eu un moment que tu as détesté lorsque tu as changé radicalement ta pratique capillaire?

R : Oui, pile en ce moment: j’ai des nœuds tout le temps. Ça me rend tellement folle que je suis obligée de les laver plus souvent.

Q : Est-ce que tu as des résolutions pour cette nouvelle année capillaire ?

R : J’aimerais beaucoup aussi passer à des produits naturels mais pour l'instant je suis accro au démêlant d’Elsève. Je trouve assez dur de faire confiance aux produits, autant ceux qui se trouvent dans les supermarchés (que j’utilise hein) que d’autres.

Nos conseils pour Selver:

Oublier les grandes marques qui ne sont pas spécialisées dans les cheveux bouclés.Trouver un shampoing adapté à son propre type de cheveu.

À tester: la méthode du co-wash avec le conditioner Superfruit 10-en-1 Renewal System de la marque Shea Moisture en complément d'un masque de la même marque pour nourrir sa chevelure une fois par semaine. En plus de cela, il faut toujours penser aux coiffures protectrices durant la nuit qui aident vraiment contre les nœuds! 

 

   +    

 

 

Voilà mes Happy Curls, si vous aussi vous avez besoins de conseils parce que vous êtes en transition et que vous ne trouvez pas des produits adaptés ou juste parce que vous avez envie de nous partager votre histoire, n'hésitez pas à nous écrire sur Facebook ou Instagram (on sera toujours là pour vous)!

With all my frizzy, curly, wavy afro love,

Laetizia

Leave a comment

Please note, comments must be approved before they are published