Inspirations

Salut beautiful Happy Curls,

 

l'équipe avait envie de faire un article qui puisse être une source d'inspiration au partage entre Happy Curls. Je me suis donc mise à penser. Mon esprit a dérivé sur la définition de la beauté. Finalement, c'est quoi la beauté?

Une notion assez difficile à définir et certainement très subjective au sens de chacun, selon mes réflexions. Je me disais aussi que ce n’est pas forcément facile de s’identifier aux modèles de la publicité ou des concours de beauté lorsqu’on ne ressemble pas aux standards véhiculés. Je me suis amusée à chercher des anciennes réclames pour des produits de beauté sur le net, j'ai réalisé que les boucles trouvaient leur place dans la mode depuis longtemps (bon, vous remarquerez que les modèles sont en général des femmes blanches). 

Dès les années 80, on peut trouver des campagnes publicitaires pour des produits de soin spécifiquement pour les cheveux afro. Un petit échantillon:

À travers mes petites recherches, je constate surtout que ce n'est pas évident de représenter chaque individu dans son unicité. Pour moi, par exemple, ça n’a pas été tous les jours facile de m’accepter physiquement ou d’avoir totalement confiance en moi. Aujourd'hui encore, il y a des jours "sans". Mais heureusement, il y a aussi tous les jours "avec". Et ces jours-là, telle une reine, j'avance la tête haute pour maintenir ma couronne. 

J’avais envie d’un article positif, d’un article qui vous donne envie de partager. La fin du mois de novembre va donner place au mois de décembre qui, j'ai l'impression, va passer en un éclair. J’ai envie d’être une longue respiration, un sourire, un petit moment pour faire des rencontres. J’avais envie de vous faire parler aussi, de livrer vos expériences avec vos boucles et de raconter vos routines de soin.

Parce que même si la beauté est très subjective à définir, il est une chose certaine, c’est que les rituels de beauté ont toujours existé et qu’ils sont universels. Je vous propose 4 témoignages (sur deux posts) qui m’ont inspirée pour faire passer le mot: aimez-vous, aimez vos boucles, amusez-vous! Vous êtes canon au naturel! Et quand vous prenez soin de vous et de vos cheveux, c’est un acte d’amour. D’amour envers vous-même et même voire plus 😊

Découvrez la routine de soins de Loïc B.

 

Derrière ces belles boucles blondes se cache Loïc, un ancien copain de bio-ethnologie à l'UNINE. Il a décidé de laisser pousser ses cheveux avec un groupe de potes.

«Je dirais que le fait qu'on soit plusieurs copains à tenter l'expérience nous a aidé à traverser les passages intermédiaires un peu délicats. Si c'est un peu plus compliqué à entretenir, c'est finalement plus facile à coiffer (à part si tu as 4 mm de cheveux)».

Apparemment, ça a aussi son petit effet sur les filles, «parce que ça dénote quelque chose d'un peu sauvage, du genre caractère sexuel secondaire comme la crinière des lions», explique-t-il.

Un des grands avantages aussi pour Loïc de laisser ses cheveux longs, c'est que ça réduit sensiblement ses visites chez le coiffeur.

 

 

 

Routine lavage:

«En gros, lavage 1 à 2 fois par semaine avec un savon dur ou un shampoing à peu près naturel (je change un peu à ce niveau). Et surtout, après-shampoing avec du vinaigre de pomme dilué que je rince ensuite à l'eau froide (elle est plutôt tiède aux étapes précédentes). Pour le shampoing, pas de spécificité. Un qui ne décape pas trop».

Le + du vinaigre:

«Le vinaigre, paraît-il, referme les écailles du cheveu et le rend plus brillant et soyeux. Et comme c'est acide, ça abaisse le pH du cuir chevelu, qui, à ce que j'ai lu n'aime pas trop l'eau calcaire. Et du coup, ça évite les pellicules».

Est-ce que tu attaches souvent tes cheveux?

«Je les ai beaucoup attachés. Mais j'ai été chez le coiffeur aujourd'hui et maintenant que ma tignasse est un peu moins encombrante, j'aimerais plus lâcher mes happy curls».

   

                                

 

 

 

 

 

Découvrez la routine de soins d'Omeima

Omeima est d’origine tunisienne. Elle porte le voile et garde secrètement sous celui-ci de belles boucles. D'ailleurs, son foulard protège sa chevelure des agressions extérieures et de la pollution, mais aussi des bad hair day. 

Elle précise, «il est essentiel de prendre le temps de laisser ses cheveux "respirer" et donc de les détacher, masser le cuir chevelu et faire des chignons sur le haut du crâne en mode palmier pour favoriser la circulation»

J’ai toujours eu les cheveux bouclés. Pour les dompter ma mère était toujours obligée de me faire des tresses sinon ils s’en mêlaient et ressemblaient à rien

Plus jeune, elle lissait sa crinière occasionnellement, pour les grands événements. Ca lui donnait l’impression d’être quelqu’un d’autre l’espace d’une heure. Oui, plus de temps passé à les lisser qu’à les garder lisses (je connais le même problème et je suis sûre que plusieurs d’entre vous l’ont déjà vécu).

 

Routine pour le lavage :

«J’essaie de faire le moins de lavages possibles (mais je ne suis pas crado non plus). J’ai remarqué que mes cheveux sont devenus plus épais en les lavant une fois, voire deux fois par semaine».

Hydratation:

«J'hydrate mes cheveux avec de l’aloe vera et je termine avec une huile végétale pour bien nourrir le cheveu. Je conseille l’huile de brocoli parfaite pour dompter les frisottis, sinon l’huile d’amande douce ou de coco, toujours en faisant attention au dosage. Il ne faut pas en mettre trop pour ne pas étouffer le cheveu».

Happy Omeima

 

 

 

 

Omeima s’est lancé il y a peu dans la confection de ses propres shampoings parce qu’elle est persuadée qu’un cuir chevelu en bonne santé donne des
    cheveux sains, forts et brillants et qu’il faut donc le chouchouter avec de bons  
    produits!

«Je cherche toujours un produit avec une bonne composition pour ma petite tête, les bêtes et la planète!»

Découvrez les routines de Florence et d'un autre Loïc sur Inspirations II...

With curly, frizzy, afro love always,

Laetizia

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés

FR
FR